Les Royaumes Humains

Aprés la guerre contre les trolls, la nation humaine d'Arathor s'est divisée en sept royaumes :

Royaume de Lordaeron

lordaeron

On considère que le territoire de Lordaeron s'étend du nord des Maleterres aux Contreforts de Hautebrande.

Lordaeron était à l'origine un des Sept Royaumes qui furent formés à partir de la nation humaine d'Arathor. Durant la Seconde Guerre, Lordaeron devint le siège de la puissance humaine grâce aux efforts politiques du Seigneur Anduin Lothar, dirigeant l'Alliance de Lordaeron à la suite de la première ouverture de la Porte des Ténèbres. La nation fut presque entièrement consumée par le Fléau durant la Troisième Guerre. Son ancien territoire est maintenant divisé entre le Fléau, les Réprouvés, et les quelques humains survivants du royaume. C'était la plus pieuse des nations humaines avant son annihilation, et une place populaire de pèlerinage.

A l'époque de la seconde guerre:

Dirigeant: Roi Terenas II

Couleur nationale: Blanc

Résumé: Dirigé par le bienveillant Roi Terenas II, la nation de Lordaeron s'élève comme le dernier bastion de l'espoir pour l'humanité. Les armées de Lordaeron furent les premières à répondre à l'appel aux armes lancé par le Seigneur Lothar et le peuple d'Azeroth. En tant que chef de l'Alliance, le Roi Terenas II assuma le dur poste de dirigeant pour protéger tous ceux qui souffraient à l'intérieur de son domaine. Les armées de Lordaeron sont très religieuses et elles sont conduites par la pensée que l'humanité doit s'élever contre les assauts blasphématoires de la Horde.

Le Fléau de Lordaeron :

A la suite d'années de débat sur l'internement des orcs, une peste apparue au nord de Lordaeron. Elle s'étendait d'un bout à l'autre des villes de Lordaeron, et l'une après l'autre succombèrent au Fléau: tel que Andorhal, ou Stratholme. Finalement, avec la corruption de l'héritier du trône de Lordaeron, le Prince Arthas Menethil, la capitale elle-même succomba. En une voie ironique du destin, c'était Lordaeron qui s'étendait en ruines, avec son peuple se réfugiant en Khaz Modan ou en Azeroth.

Arthas assuma brièvement le titre de Roi, et régna en tant qu'agent du Fléau, avant l'éruption d'une guerre civile entre ses forces, les seigneurs de l'Epouvante restants, et les morts-vivants libre menés par Sylvanas Coursevent. Les forces de Coursevent, les Réprouvés, vainquirent les seigneurs de l'épouvante et le Fléau, réclamant les ruines de l'ancienne capitale de Lordaeron ("Les Ruines de Lordaeron"), avant de bâtir Fossoyeuse.

Lordaeron actuellement :

Dirigeant légitime : Calia Menethil

Des cités et villes originelles de Lordaeron, seul Austrivage et les villages des Champs de Hautebrande et de Bois-du-Bûcher restent sous le contrôle des humains loyaux à l'Alliance.

Deux petits avant postes hauts-elfes peuvent aussi être trouvés dans les Maleterres de l'Est et les Hinterlands. Ces elfes sont restés fidèles à l'Alliance, et sont hostiles à la Horde.

Les Réprouvés contrôlent les ruines de la capitale renommée Fossoyeuse, le Glas, Brill, le Moulin de Tarren, et le Sépulcre. La majorité de l'ancien territoire de Lordaeron est maintenant les Maleterres. Les villes de Stratholme et d'Andorhal sont maintenant dominées par les forces du Fléau.

Des poches de résistance sont menées par la Croisade Écarlate, incluant la Main de Tyr et Âtreval. L'Aube d'Argent maintient aussi une présence, principalement au Camp Noroit et à la Chapelle de l'Espoir de Lumière, ainsi que quelques agents à la Barricade.


Royaume d'Azeroth/Storwind (Hurlevent)

hurlevent

Couleur nationale : Bleu

Jusqu'à l'ouverture de la Porte des Ténèbres, qui marqua l'avènement de l'ère du chaos, Azeroth était la plus puissante nation humaine.

Son souverain était juste et bon, et une lumière de vérité émanait du Royaume d'Azeroth qui rayonnait sur toutes les nations du monde connu. Azeroth et toutes ses terres furent dévastées par la Horde lors de la Première Guerre.

Après la mort du roi Llane, le Seigneur Lothar prit en charge les armées d'Azeroth en déroute et mena les survivants en fuite au-delà de l'Océan majeur, sur le rivage de Lordaeron. Le roi Terenas, souverain de Lordaeron, accepta de soutenir les Azerothiens apatrides. Le peuple d'Azeroth s'installa sur la côte sud de Lordaeron. Vaillants et aguerris, les soldats des armées d'Azeroth, qui furent jadis si puissantes crièrent vengeance au nom de leur patrie.


Royaume de Kul Tiras

kultiras

* Régime politique : Monarchie

* Souverain : Amiral Tandred Portvaillant

* Capitale : Boralus

* Couleur nationale : Vert

* Population : Majoritairement humaine, quelques autres races y résident (Nains, Gnomes, Gobelins, Hauts Elfes)
* Localisations : Les archipels proches du Maëlstrom et l'île de Kul Tiras à l'ouest de Dun Algaz et au sud-ouest de Lordearon, Donjon de Tiragarde en Durotar. Bien que Jaina Portvaillant dirige Theramore, l'île-forteresse forme un état à part et ne fait pas partie de Kul Tiras.

* Affiliations (militaires et économiques) : Alliance

* Dans World of Warcraft : l'île de Kul Tiras n'est pas accessible pour le moment et reste absente des cartes. Rien ne laisse penser que Blizzard souhaite développer son aspect dans le jeu pour le moment.

L'île de Kul Tiras est le lieu de naissance de l'une des nations humaines les plus puissantes d'Azeroth, tant sur le plan militaire qu'économique. Dirigée avec fermeté mais douceur par la famille Portvaillant depuis de très nombreuses générations, la nation insulaire a su développer une très grande flotte commerciale, l'aidant à développer son économie de façon exponentielle.

En effet l'île de Kul Tiras devint le pôle commercial majeur entre les ports de la côte sud de Lordearon et les littoraux de l'Azeroth, loin au sud. Mais la piraterie vint réformer tous cela et les habitants de Kul Tiras armèrent une partie de leur flotte en vue de les affronter. Les puissants navires de guerre de Kul Tiras, obtinrent l'hégémonie sur les flots de toutes les mers et ce jusqu'à aujourd'hui.

Lors de la première guerre, Kul Tiras, ne joua qu'un rôle passif, en vendant de l'armement supplémentaire aux défenseurs azerothiens, Daelin Portvaillant espérerait avoir permis de refouler le raz-de-marée de sauvagerie qu'était la Horde des orcs. Mais lorsque Hurlevent sombra, Kul Tiras aida à l'exil des réfugiés azerothiens en leur permettant de prendre la mer. Kul Tiras décida alors de s'engager activement dans la guerre, elle fut la deuxième nation à soutenir la formation de la coalition de l'Alliance et celle qui contribua le plus à l'effort de guerre...

Daelin Portvaillant, dirigea son royaume depuis les océans, détruisant tous les envahisseurs potentiels de son royaume insulaire. Le sol de Kul Tiras ne fut jamais foulé par aucun orc et jamais il n'en sera ainsi. De ce fait l'économie de Kul Tiras resta florissante bien après la fin de la guerre, alors que le lot commun de Lordaeron, Alterac et Stromgarde en particulier fut d'avoir à reconstruire leurs royaumes en ruine et à relancer l'économie rendue exsangue. Kul Tiras proposa de nombreux emprunts à taux d'intérêts minimum, permettant même à Alterac de payer sa dette dans les plus bref délais. Cette nation resta au côté de Lordearon et d'Azeroth dans toutes les situations, aidant à la reconstruction de ces deux royaumes. Plus tard, il arriva que la princesse Jaina Portvaillant fusse choisie pour devenir l'une des apprenties du Kirin Tor, et c'est au cours d'une de ses missions pour l'ordre des mages qu'elle tomba amoureuse du paladin chargé de la défendre, Arthas Menethil... Les peuples de Kul Tiras et de Lordearon ainsi que les magocrates de Dalaran furent en liesse pendant des semaines à cette nouvelle. S'en suivit le contrecoup de la rupture qui marqua fortement les esprits à Kul Tiras car Jaina, la belle fille unique du Roi avait décidé de ne laisser place dans son âme qu'aux études de la magie.

Plus tard lorsqu'éclata la troisième guerre, Kul Tiras, du fait de son éloignement géographique avec Lordearon, ne put qu'apprendre la déchéance d'Arthas, l'assassinat de son père, le roi Terenas et enfin la chute finale de Lordearon. Daelin Portvaillant, prit par la suite la mer à la recherche de sa fille disparue après l'incident de Stratholme, abandonnant son peuple à surveiller l'horizon à la recherche des voiles noires des morts-vivants...

Ce n'est qu'à la fin de la guerre contre la Légion Ardente que l'on entendit à nouveau parler de la nation de Kul Tiras. Les orcs de Thrall s'étaient alliés aux Elfes de la Nuit et aux humains sous le commandement de Jaina Portvaillant et ils commençaient à bâtir leur nouvelle patrie en Durotar, lorsque les forces de Kul Tiras les attaquèrent. S'emparant de la nation insulaire de sa fille, Theramore, Daelin Portvaillant combattit les orcs et fut une menace pour la nouvelle capitale des orcs, Orgrimmar. Les orcs ripostèrent et attaquèrent les humains dans la baie de Tidefury, puis prirent d'assaut l'île de Theramore. Menée par le champion Rexxar, la Horde détruisit la flotte de Kul Tiras et fut forcée de tuer le grand Amiral Daelin Portvaillant. Aujourd'hui, le royaume de Kul Tiras est dirigé par le fils de feu Daelin Portvaillant, Tandred Portvaillant.


Royaume d'Alterac

alterac

Couleur nationale : Orange

Alterac était un petit pays dont la contribution en troupes et en armes fut mineure lors de la deuxième guerre. Lord Perenolde était certes reconnaissant aux sires Lothar et Terenas pour leurs efforts, pourtant, il craignit que l'Alliance n'échoue face aux terribles orcs. La seule issue pour lui-même et pour le peuple d'Alterac aurait été la capitulation. Et c'est ce qu'il fit. Ainsi, Perenolde s'allia avec la Horde de Doomhammer, car il ne pensait pas l'Alliance capable de l'arrêter. Il collabora meme avec l'ennemi en fournissant des informations aux Chefs de la Horde. Lors de la 2eme bataille de Caer Darrow (bataille navale), des navires d'Alterac furent apercus dans la flotte de la Horde. C'est ainsi que la trahison de Perenolde fut révélée à l'Alliance et Alterac fut envahi par les troupes de Lordaeron. Les survivants d'Alterac rejoignirent des bandes de brigands ou furent massacres par l'Alliance. Perenolde disparu ainsi que la plupart de Nobles du Royaume.

Depuis, Alterac n'a pas eu de nouveau chef, Perenolde étant devenu l'un des Chevaliers de la Mort de Ner'zhul. Aujourd'hui, les Montagnes d'Alterac sont occupées par des membres du Syndicat et des Ogres.


Royaume de Stromgarde

Stromgarde

* Régime politique : Monarchie.

* Souverain : Anciennement Roi Thoras Trollemort; aujourd'hui Danath Trollemort en seul héritier depuis la résurection de Galen Trollemort en Réprouvé

* Capitale : Donjon de Stromgarde

* Couleur nationale : rouge

* Localisation : Hautes Terres d'Arathi

* Affiliations (militaires et économiques) : Alliance

Le royaume de Stromgarde était le royaume le plus puissant par la force militaire, habituée qu'était cette région limitrophe de Zul'Aman et de Quel'Thalas à recevoir la visite d'invités inopportuns tel les Trolls des forêts. Pour se prémunir de telles attaques et raids de la part des tribus trolles des forêt, Stromgarde développa une rigueur et une philosophie martiale inégalées. La guerre sourdant quasi-éternellement dans les plaines de Stromgarde, ses rois ont développé un service militaire, faisant que chaque stromgardien soit un soldat en puissance, prêt à se battre lorsque sonne le bugle de rassemblement!

Thoras Trollemort, le dernier roi de Stromgarde participa activement à la fondation de la Main d'Argent, nombre des premiers paladins étaient originaires de cette population de guerriers. Mais Stromgarde avait également d'autres alliés, les nains de Khaz Modan à Forgefer étaient de très anciens alliés de Trollemort et c'est grâce à lui que les nains et leurs frères gnomes furent convaincus de se joindre à la table de Lune d'Argent.

Stromgarde fut cependant frappé de plein fouet par la guerre contre les orcs, les lignes de front furent stabilisées dans les vertes vallées stromgardiennes. Le royaume connut une période de crise sévère lorsque la nation d'Alterac dirigée par le Seigneur Aiden Perenolde trahit l'Alliance. Pour survivre, les stromgardiens se tournèrent vers l'ordre de la Main d'Argent ainsi que vers le Roi de Lordaeron, Terenas...

Grâce à l'abnégation, la valeur et le courage de Stromgarde, les territoires humains ne furent pas souillés par l'invasion des orcs, mais le prix pour Stromgarde fut terrible, ses villes étaient en ruine et son armée en lambeaux, son économie à terre... Le mercenaire de la milice de Stromgarde, Danath Trollemort, neveu de Thoras, partit avec un contingent de l'armée de l'Alliance sur le monde de Draenor. Lorsque le portail explosa, il disparut avec le reste de l'armée.

20 années plus tard éclata la troisième guerre, les mort-vivants débordèrent Stromgarde, Mal'Ganis, un Nathrezim fut soucieux de s'accaparer les âmes si fortes des stromgardiens, c'est sur cette situation qu'eurent lieux les incidents de Stratholme...

Peu après la fin de la guerre, la capitale de Stromgarde, le Donjon de Stromgarde, fut relativement peu touchée par le Fléau. Mais une nuit un intrus s'est précipité dans la chateau et a assassiné le puissant roi Thoridas Trollemort en le poignardant dans le dos mais l'auteur de cet horrible meurtre n'a pas été retrouvé. Néanmoins le Syndicat a eu vent de la situation et a décidé de passer à l'attaque. Les Ogres ont aussi profité pour pénétrer dans la cité.

Ainsi la Capitale est divisée en trois niveaux. Les Stromgardiens tentent d'en reprendre l'intégralité aidés du royaume de Hurlevent. Galen Trollemort dirige les opérations mais il a été assassiné par des soldats de la Horde voulant s'emparer de l'épée de la famille royale des Trollemort. Lors de l'ouverture de la porte des Ténèbres, Danath Trollemort a appris ce qui est arrivé à Stromgarde. Il a alors juré qu'une fois la bataille en Outreterre terminée il retournerait en Azeroth et récupérerait Stromgarde pour lui rendre sa gloire passée !

Dans World of Warcraft Cataclysm, le Prince Galen Trollemort est resucité par les Réprouvés et est devenu le Prince Déchu de Stromgarde et lance un siège contre son propre royaume néanmoins Danath Trollemort n'entend pas laisser la Dame Noire et sa nouvelle marionnette s'emparer de la cité surtout qu'Austrivage a été détruite et qu'il ne reste plus de bastion humain important entre les Contreforts de Hautebrande et les Hautes Terres d'Arathie. Le seul camps de l'Alliance dans ces deux zones est le Refuge de l'Ornière administré par le royaume de Stromgarde.


Dalaran

dalaran

* Capitale: Dalaran, Violet Citadel

* Institution dirigeante : Kirin Tor

* Couleur: Violet

* Dirigeant : Archimage Rhonin

* Localisation: Norfendre (Était dans les Montagnes d'Alterac avant le Patch 3.0)

* Affinité: Royaume de l'Alliance qui accepte la Horde pour la campagne en Norfendre

Dalaran, la deuxième ville-état Arathorienne fut fondée dans les terres au nord de Stromgarde. Beaucoup de magiciens novices quittèrent le confinement de Stromgarde et voyagèrent vers Dalaran, où ils espéraient pouvoir utiliser leur magie avec plus de liberté. Ces magiciens utilisèrent leur compétence pour construire les tours enchantées de Dalaran et fêtèrent la poursuite de leurs études. Les citoyens de Dalaran tolérèrent les actions des magiciens et bâtirent une économie très active sous la protection de ceux-ci. Cependant alors que de plus en plus de magiciens exerçaient leur art, la structure de la réalité autour de Dalaran commença à s'affaiblir et à se déchirer.

Pendant la Seconde Guerre, Dalaran soutint l'effort de guerre de l'Alliance en envoyant des sorciers et des mages de guerre pour combattre la Horde. Avant la seconde invasion de la Légion Ardente, Dalaran abritait une immense bibliothèque, et des sorciers parmi les plus grands ayant jamais existé, comme Antonidas et Jaina Portvaillant.

Cependant, quand le Fléau fut lâché sur terre, une de leurs premières cibles fut Dalaran. Ce fut le site d'une bataille terrifiante et après qu'Archimonde fut invoqué il détruisit la cité d'une seule main. Cependant, après la défaite de la légion, les forces d'alliance sous le commandement du maréchal Garithos regagnèrent les ruines de la ville.

Les mages survivants du Kirin Tor sont récemment revenus sur les ruines de Dalaran dans l'intention de la reconstruire et ont érigé une muraille magique afin de se protéger d'une nouvelle attaque pendant qu'ils regagnent lentement leurs forces. Maintenant les terres autour des ruines de Dalaran sont l'emplacement d'une guérilla entre l'alliance et les Réprouvés.

Après des années de reconstruction, Dalaran retrouva sa splendeur passée. Les mages du Kirin Tor entreprirent une opération titanesque: pour la protéger du fléau et des combats du nord d'Azeroth, ils la firent voler jusqu'au Norfendre, n'ayant laissé sur place qu'un gigantesque cratère d'où l'on ne puis voir que les anciennes canalisation de la ville via le fond. Rhonin, alors chef du Kirin Tor, y dirige des opérations, principalement contre le Vol Bleu qui tente de détruire tout mortel utilisant la magie. Aethas Saccage-soleil, un puissant magistère elfe de sang, parvint même à ouvrir les portes de Dalaran à la Horde, dont les quartiers sont gardés par des mages elfes de sang. L'alliance quant à elle a fait appel à des haut-elfes pour conserver son influence dans la ville.

Au nord se trouve un temple dédie à la mémoire d'Antonidas, plus précisément à l'endroit où il mourut face à Arthas. Il y a aussi une fontaine, le Brunant, où l'on peut pêcher des pièces de monnaie que des personnages célèbres ont gravées.

On trouve également à Dalaran l'instance du Fort Pourpre. Il s'agit des prisons de la ville et on peut y trouver tous types de monstres. C'est là qu'est mort Kassan le geôlier.


Gilnéas

gilneas

* Régime politique : Monarchie

* Souverain : Roi Genn Grisetête

* Capitale : Gilnéas

* Couleur nationale : noire

* Population : Majoritairement peuplé d‘anciens humains transformés en Worgens, quelques autres races y résident (Humains, Elfes de la Nuit)

* Localisation : Derrière le mur de Grisetête, la péninsule est au sud de la Forêt des Pins argentés.

* Affiliations (militaires et économiques) : Alliance (Accès facile pour la Horde)

Malgré l'imminence de l'invasion des orcs, Gilnéas refusa de s'enrôler sous la bannière de l'Alliance au début de la Seconde Guerre. Souverain de ce qu'il savait être une des plus puissantes nations Humaines, Genn Grisetête resta sourd aux appels à l'unité de Lothar, persuadé que ses propres armées pourraient à elles seules repousser les féroces ennemis. Si Grisetête ne semble nourrir aucune sympathie pour l'Alliance, il n'a pour les orcs que haine et dégoût.

Ce n'est que vers la fin de la Seconde Guerre que Gilnéas s'engagea dans l'Alliance, essentiellement pour pouvoir proclamer le droit de possession du royaume traître d'Alterac. Gilnéas se retira de l'Alliance juste après la fin de la guerre, prétextant que les impôts prélevés sur les royaumes pour maintenir les camps d'internements étaient inacceptables.

On n'a plus entendu parler de Genn Grisetête et de son royaume depuis. On ne sait même pas s'il existe encore, ou s'il a été détruit par le Fléau ou des pirates. Le Mur de Grisetête, à la frontière entre la Forêt des Pins Argentés et Gilnéas empêche quiconque de passer. Même les réfugiés de Lordaeron sont bloqués à l'entrée. On peut supposer que ce royaume est resté un bastion imprenable, mais dont les habitants ont du être poussés vers la folie à cause de leur isolement (certaine ressemblance avec une certaine Croisade Ecarlate, et justement, Gilnéas est sur un territoire de mort-vivants).

Dans une des campagnes disponibles pour la Horde, l'une des factions humaines ennemies que vous devez affronter est désignée comme étant "la brigade de Gilnéas". Cela porte à croire que certains natifs de Gilnéas (sans doute des opposants au régime) ont suivi Jaina Portvaillant à Theramore.

Ce royaume humain avait soutenu l'Alliance au cours de la Seconde Guerre, mais le roi Grisetête n'eut aucun scrupule à rompre tout lien avec le monde extérieur lorsqu'il devint évident que l'Alliance avait plus besoin de Gilnéas que le contraire. À l'insu du reste du monde, les ténèbres fondirent sur le pays après la fermeture des portes du mur de Grisetête, et la malédiction worgen ravagea la nation tout entière. Rapidement, les Gilnéens en vinrent à se livrer à une terrible guerre civile qui mit le royaume à feu et à sang. Par miracle, les habitants de Gilnéas ont réussi à s'accrocher aux derniers vestiges de leur humanité... pour l'instant.


Theramore

theramore

Theramore est une Citadelle de l'Alliance située sur une ile au large du Marécage d'Âprefange, dirigée par Jaina Portvaillant. Elle compte 9.500 habitants, et est le siège de la nouvelle alliance de Kalimdor. Au départ forteresse militaire, elle est devenue un port de commerce.

Les abords de l'ile sont très difficiles d'accès dû aux nombreux récifs de la baie. Les canons de Theramore feront feu sur tout navire non-annoncé, de peur d'une attaque de pirates. Dans l'enceinte de ses murs, le peuple a travaillé dur pour la faire ressembler un maximum à une ville de Lordaeron. Des tours gracieuses s'élèvent au dessus des rues flanquées de maisons et d'échoppes.

Au centre de la ville se tient la Citadelle, où siège l'assemblée de l'Alliance. Les humains tiennent cinq des sept sièges de cette assemblée et les haut-elfes (qui tiennent les deux autres sièges) et les nains (n'en ayant aucun) se sentent exclus des affaires de Theramore et de l'Alliance en général. Les relations diplomatiques entre les humains de Theramore et ceux des Royaumes de l'est, en particulier ceux d' Hurlevent, sont également très tendues ; la capitale de l'Alliance devant selon les habitants revenir à Theramore et à Jaina Portvaillant, dernière descendante des fondateurs de l'Alliance, et non à Hurlevent. Les deux cités se rejettent également les fautes commises lors de la dernière guerre.

Malgré ces tensions, l'Alliance fait tous ses efforts pour garder la paix dans la cité, et les gardes font des patrouilles régulières. Lorsque les tensions ancestrales entre haut-elfes et elfes de la nuit dégénèrent ou qu'un nain devient trop saoul, les gardes les font passer en comparution immédiate au tribunal de la citadelle, et une peine, généralement légère, est prononcée - le plus souvent quelques jours dans la prison d'Ironclad, une série de tunnels creusés profondément dans le roc de l'ile. Plusieurs chevaliers de la Main d'Argent, qui vinrent avec Jaina Portvaillant, ont également un office de paladins dans la cité.

L'ancre sur les drapeaux de Theramore a certainement un double sens : le plus évident est que Theramore est un port, et que c'est l'ancre de l'alliance en Kalimdor. Y figurent également un soleil ainsi que 3 étoiles, dont la signification est incertaine. Quelques bannières arborent également le 'L' de Lordaeron, montrant l'allégeance de la cité à l'alliance. Jaina Portvaillant - régeante de Theramore - est la fille de l'amiral Daelin Portvaillant, ancien leader de la nation de Kul Tiras. La similitude des drapeaux de ces deux nations est pour le moins frappante.